LA MALAISIE, pays de contrastes ou de paradoxes ?

LA MALAISIE, pays de contrastes ou de paradoxes ?

Envie d’un séjour balnéaire au calme avec des activités amusantes pour les enfants ? Ou bien d’un séjour plus sportif en sac à dos, une randonnée, kayak, escalade, plongée et camping ? Peut-être la découverte de la faune correspondrait plus à votre profil ? Le pays abrite une diversité de régions, d’activités et de choses insolites telles que chacun y trouve son compte.

On ajoute à cela avec une population chaleureuse et accueillante qui vous invite à déguster l’une des meilleures cuisines du monde à chaque coin de rue, et voilà que les préparatifs pour votre prochain séjour sont presque terminés…

Au Marché en Malaisie_CR.M M

(١) Le marché en Malaisie

La Malaisie est sans doute l’une des destinations préférées des musulmans à travers le monde.

C’est un pays composé de deux zones géographiques distinctes, séparées par la mer de Chine méridionale :

La Malaisie péninsulaire à l’ouest, frontalière avec la Thaïlande au nord et l’île de Singapour au large des côtes dans le sud.

A L’Est, les États de Sarawak et de Sabah, sur l’île de Bornéo, partagent les frontières avec le Sultanat de Brunei et l’Indonésie.

La péninsule malaise est plutôt multiculturelle, elle subit chaque jour les fortes influences du mode de vie des immigrés indiens et chinois mixées aux tendances occidentales. De l’autre côté,  Bornéo abrite une jungle sauvage d’orangs outans, des pics de granit et des tribus aborigènes isolées, qui suivent un rythme de vie d’un autre temps. Tout au long de ces deux régions, la variété de microcosmes est impressionnante allant des gratte-ciel de Kuala Lumpur aux plus anciens villages aux constructions traditionnelles du Sarawak. Evidemment les maisons en bois sur pilotis, habitués à la tolérance et au vivre-ensemble, subissent le regard méprisant des gratte-ciel et l’arrogance des hôtels cinq étoiles qui empiètent de plus en plus sur les récifs anciens.

Malaysia_Ville contre Village_CR Magalie L'Abbé

(٢) Malaisie, ville contre village

A certains endroits, on a l’impression que le ciel n’a jamais été aussi proche. Les montagnes escarpées vont jusqu’à chatouiller les nuages de façon surprenante, tandis que leurs pentes couvertes de forêt tropicale descendent vers les plaines inondables offrant les éléments essentiels à la vie dans la forêt, avant de finir dans une marche lente sur les mangroves et les plages de sable fin.

Cameron Highlands_plantations de thé_CR.Ken Marshall

(٣) Cameron Highlands_plantations de thé

Certaines particularités intéressantes de la Malaisie ne pourront vous échapper : cela peut surprendre mais les habitants, en majorité musulmans (60%), cohabitent avec une forte population non-monothéiste (30%) – hindou, bouddhistes, animiste. C’est l’un des rares pays musulmans marqués par cette spécificité. Nulle part ailleurs dans le monde vous trouverez une diversité similaire et une liberté de culte autant respectée. Les pays occidentaux qui brandissent bien haut leur slogan de « Pays des Droits de l’Homme » devraient s’en inspirer.

Malaisie_Distribution éthnique et religieuse

Malaisie_Distribution éthnique et religieuse

Le changement de saison est très marqué en Malaisie. Une mousson impressionnante pousse chaque année bon nombre d’habitants soit au déplacement, soit à une assignation à résidence pendant plusieurs jours. De plus, comme la mousson se déplace d’une région à une autre à des périodes successives, mieux vaut consulter un expert ou l’office de tourisme avant de planifier votre voyage. Sur la Toile, on lit tout et son contraire sur ce sujet.

La diversité marine est exceptionnelle. Palmes et masque de plongée sont indispensables face à ce spectacle vivant. Au-dessus des eaux limpides de la mer, on aperçoit déjà des poissons tropicaux de toutes sortes, de toutes les couleurs : un mélange de jaune et noir à rayures, des poissons tigres immobiles sur les rochers ; un mérou énorme, présidant un récif artificiel ; des poissons anges, des étoiles de mer, des poissons perroquets, des aiguilles de mer… On les voit se prélasser au milieu des coraux et dardant entre les rochers.

Diversité marine_Perhantian Island_CR David Paccoud

(٤) Diversité marine_Perhantian Island

Les pays du Golfe ont fait émerger des cités dans des déserts arides, la Malaisie a fait surgir ses cités dans des forêts tropicales. La forêt occupe toujours une grande partie du territoire (60%).  Pour certains, la Malaisie tente de concilier gestion durable de sa forêt et impératifs économiques. Pour d’autres, la Malaisie sacrifie sa forêt primaire au profit de la culture intensive du palmier à huile.

 

L’islam par amour

Comme nous l’avons vu précédemment, la Malaisie est un pays multiconfessionnel. L’islam est la religion d’environ 2/3 de la population, soit environ 20 millions d’individus. L’article 3 de la Constitution établit l’islam comme religion d’Etat. Les neufs rois de chaque Etat de Malaisie, qui gouvernent alternativement le pays, ont adopté l’islam comme religion de leur Etat respectif. Les malaisiens suivent aujourd’hui le madhab (école de pensée) shaféite. Dans certains Etats, tels que Kelantan et de Terengganu le week-end tombe logiquement le vendredi et le samedi au lieu du samedi et dimanche.

Masjid Putra à Putrajaya_CR. Vedd Edd

(٥) Masjid Putra à Putrajaya

Le détroit de Malacca, pris en sandwich entre l’île de Sumatra et la péninsule malaise, est l’artère pour le commerce entre la Chine, le Japon, l’Inde, l’Arabie et l’Afrique orientale. Dès le Moyen Age, le détroit était la plaque tournante pour les échanges et le commerce tout comme ils le sont aujourd’hui.

Les commerçants arabes et même des sahabas (compagnons du Prophètre Mohammad -PBSL) ont été les premiers à prêcher sur l’archipel malaisien, d’Indochine et la Chine au début du VIIe siècle. L’islam a été introduit sur la côte de Sumatra (Indonésie) par les Arabes en 674 CE. La diffusion fut par la suite facilitée par les commerçants musulmans indiens au cours du 12ème siècle.

Les marchands musulmans dominaient ainsi le commerce international de la mer d’Arabie, le golfe du Bengale et de la mer de Chine orientale. Une religion commune, l’intégrité irréprochable dans les affaires et les règles de transactions fondées sur les préceptes islamiques avaient permis aux musulmans d’établir un réseau d’échanges reliant les côtes de l’Afrique de l’Est, du sud de l’Arabie, le golfe Persique et la côte de Malabar avec les îles de l’Indonésie et de la côte sud de la Chine.

Vers 1390, un prince de Java, Parameswara, contraint de fuir son pays natal, atterrissait sur la côte ouest de la Malaisie accompagné d’un millier de jeunes hommes (1). D’abord vivant de la piraterie, Parameswara chassa ensuite les Siamois (le Siam étant la Thaïlande moderne) qui régnaient sur la région et établissait la ville de Malacca en 1403. Le nom de Malacca dérive du mot arabe signifiant Malakût – place du marché. Les Arabes y avaient maintenu une établissement de commerce depuis le 8ème siècle.

Grâce au dynamisme du détroit de Malacca, le puissant royaume musulman d’Aceh (au nord de l’île de Sumatra) continuait son expansion. Vers l’an 1405, durant un folklore local, le prince Parameswara tomba amoureux d’une princesse de la cour de Pasai. Il accepta l’Islam, l’épousa et changea son nom en sultan Iskander Shah. Ainsi, il semblerait que ce soit par une histoire d’amour que Dieu offrait en cadeau l’islam aux Malais.

Le  Sultan Iskander Shah invitait par la suite des savants musulmans venant d’aussi loin que la Mecque. Malacca devenait non seulement la plaque tournante du commerce international, mais aussi un centre d’enseignement islamique. Un riche butin qui allait être disputé au cours des siècles suivants par les empires coloniaux européens.

Une autre histoire raconte que l’islam était probablement présent à Terengganu dès l’année 1303. Des écrits arabes sur tablette en pierre datant du 4 Rajab 702 (22 Février 1303) ont été découverts à Terengganu en 1887.

Si les deux histoires ne se contredisent pas, il est toutefois certain que l’islam a été adopté de manière pacifique dans les villes portuaires et commerciales en Indonésie et en Malaisie, absorbant petit à petit les croyances présentes. Au 15e et 16e siècle l’islam était déjà pratiqué par la majorité du peuple malais.

 

Notes:

(1): Source: Malaysia, Introduction of Islam, Contributed by Prof. Dr. Nazeer Ahmed, PhD : http://historyofislam.com/contents/the-post-mongol-period/malaysia-introduction-of-islam-into/

Photos:

(١) Le marché en malaisie_Flickr_Cr.M M_CC

(٢) Malaisie, ville contre village_Flickr_CR Magalie L’Abbé_CC

(٣) Cameron Highlands_plantations de thé_Flickr_CR.Ken Marshall_CC

(٤) Diversité marine_Perhantian Island_Flickr_CR David Paccoud_CC

(٥) Masjid Putra à Putrajaya_Flickr_CR. Vedd Edd_CC

 

LAISSER UN COMMENTAIRE