Les voyages forment la jeunesse

Les voyages forment la jeunesse

Addicted to Travel_Crédit Jorge Quinteros_CC

(١) Addicted to Travel

Le voyage est une école, il forme la personnalité, à la prise de conscience et à l’ouverture. Les changements induits par le voyage peuvent être profonds et déclencheurs d’engagements durables. Mais cela nécessite au préalable une préparation de bons conseils.

I- Le voyage, une école de prise de conscience et d’ouverture

 Nul doute que la jeunesse est la meilleure période de la vie pour voyager : les jeunes sont pleins d’énergie et s’adaptent plus facilement à de nouvelles coutumes, de nouveaux rythmes de vie. Le contact entre jeunes est plus facile qu’entre adultes.

Le voyage est un moment important d’affirmation de la personnalité de l’individu, et même des choix de vie et de carrière professionnelle, parfois de révision de sa position dans le monde et dans la société. Il permet aux jeunes d’observer et de vivre d’autres expériences qui les amènent à réfléchir sur leur propre réalité et leurs objectifs. Le fait de découvrir, d’échanger, de se comparer culturellement, socialement, économiquement,… correspond à un processus de construction de soi, d’ajustement et de validation de ses choix antérieures. Ce nouveau positionnement peut constituer la base d’un engagement par des actions individuelles ou collectives.

 

Les changements observés peuvent être de l’ordre du savoir être et du savoir-faire :

  • Le voyage permet de prendre de l’assurance, d’avoir une meilleure confiance en soi, de se responsabiliser, de mieux faire face aux situations difficiles et de s’engager dans une démarche durable.
  • La façon de travailler peut changer en s’ouvrant à l’international, en prenant conscience des valeurs et des cultures des autres et de la nécessité de discuter pour mieux comprendre avant d’agir.
  • Le voyage casse la routine et démontre aux jeunes qu’ils peuvent s’adapter à un nouvel environnement. Ils acquièrent le sens des responsabilités, se retrouvent seuls dans un pays étranger, ne connaissent personne, ils sont responsables de leur propres choix, de leurs affaires, de leur budget. Ils éliminent toute timidité, communiquent avec des gens étrangers et sont toujours à l’affut de bons conseils.

II- Conseils d’un père à son fils avant son départ

Père et Fils_Crédit D. Archambault_CC

(٢) Echange Père et Fils

Mon fils, en islam nous avons 2 livres sacrés : Le Coran révélé et la création Divine (le monde visible et l’invisible).

Le mot voyage ou voyageur apparait 26 fois dans 24 versets dans le Coran. Et dans de nombreux versets Dieu nous incite à parcourir la terre et ses étendues pour voir Ses Signes.

  • Au moment de ton départ, commence par invoquer ton Seigneur comme il se doit :

« Ô Seigneur ! Nous Te demandons de nous accorder dans ce voyage la bonté pieuse et la piété et de nous permettre d’accomplir les œuvres qui ont ton Agrément. Ô Seigneur ! Tranquillise-nous dans ce voyage et diminue-nous-en la distance. Ô Seigneur ! Tu es le compagnon de voyage et le remplaçant auprès de notre famille. Ô Seigneur ! préserve nous des tribulations du voyage, des mésaventures d’un spectacle affligeant, et d’un mal qui nous frapperait à notre retour, affectant nos biens et nos familles et nos enfants ».

  • Sois un voyageur, pas un touriste, lance-toi à la rencontre de l’humain ! Prend le temps de discuter, d’apprendre, de comprendre afin de mieux avancer.

« O hommes! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux ».  (Sourate 49 Al-Hujraat, Verset 13).

Les gens te donneront une leçon de vie, souviens toi du voyage de Moise et sa rencontre avec AlKhidr. Fais preuve de patience, la vie est une suite d’épreuves et d’évènements, dont le déroulement ne dépend que de notre Créateur.

« (59) (Rappelle-toi) quand Moïse dit à son valet: «Je n’arrêterai pas (ce voyage) avant d’avoir atteint le confluent des deux mers, dussé-je marcher de longues années». (…). (64) Ils trouvèrent l’un de Nos serviteurs à qui Nous avions donné une grâce, de Notre part, et à qui Nous avions enseigné une science émanant de Nous. (65) Moïse lui dit: «Puis-je te suivre, à la condition que tu m’apprennes de ce qu’on t’a appris concernant une bonne direction?» (66) [L’autre] dit: «Vraiment, tu ne pourras jamais être patient avec moi ». (Sourate 18 Al-Kahf, Verset 59 à 66).

  • Sois humble, car si face à la grandeur de la nature, l’immensité de la mer, la diversité du genre humain, de la faune et de la flore tu ne ressens pas les signes de leur Créateur, alors surement ton cœur s’est renfermé et tes yeux se sont aveuglés.

« Que ne voyagent-ils sur la terre afin d’avoir des cœurs pour comprendre, et des oreilles pour entendre? Car ce ne sont pas les yeux qui s’aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui s’aveuglent ». (Sourate 22 Al-Hajj, Verset 46).

  • N’oublie donc pas le rappel de Celui qui créa les cieux et la terre, celui qui contrôle ce monde et lui permet de fonctionner de façon harmonieuse. Invoque-le en toutes circonstances, sois patient et Il te guidera dans l’épreuve. Il se peut que tu sois une lumière pour les autres, que Dieu t’utilise pour guider les autres, voir même toute une contrée.
  • Fais toujours des invocations, pour toi-même, ta famille, tes amis et les gens que tu rencontres.
  • Tu n’es pas le premier à voyager sur cette terre , des peuples et des prophètes nous ont précédé sur ce sentier, laisse une belle emprunte, marque les esprits, offre des cadeaux, une aumône aux nécessiteux, ne serait ce que ton sourire. Distingue-toi des autres de par ton comportement. Sois juste et humble, ne sois pas arrogant, et rappelle-toi les conseils de Luqman à son fils :

«O mon enfant accomplis la Salât, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise! Et ne détourne pas ton visage des hommes, et ne foule pas la terre avec arrogance: car Allah n’aime pas le présomptueux plein de gloriole. Sois modeste dans ta démarche, et baisse ta voix, car la plus détestée des voix, c’est bien la voix des ânes». (Sourate 31 Luqman, versets 17 à 19).

  • Lève-toi avant l’apparition du soleil et couche toi après la dernière prière, car si tu veilles tard, j’ai peur que tu passes à côté des meilleurs délices que nous offre la prière de l’aube.
  • La routine quotidienne t’empêchera de voir les signes du Créateur. Certains n’ont jamais vu la montagne, ni la mer, ni la banquise. Si tu n’es pas attentif, éveillé, quelqu’un d’autre profitera de ta routine.
  • Tu ne te plaindras point de la couleur des rideaux de ta chambre d’hôtel. Payes-en un prix raisonnable. Une chambre d’hôtel modeste accompagnée d’une charité est meilleure qu’un hôtel de luxe où les gens ne causent que pour des frivolités de ce bas monde, se plaignent d’une moquette vieillissante ou de la couleur d’un plafond démodé. Comme disait un hadith du Prophète (paix et bénédictions sur lui) : « Je crains que l’embellissement et la splendeur de la vie présente vous soient ouvertes ».
  • Accomplis les actes qui prouvent ton amour pour ton Créateur. Tout le monde sait que ce genre d’actions est bon, mais il y’a une profonde différence entre celui qui la pense et celui qui la fait. Visite les malades à l’hôpital. Visite les enfants à l’orphelinat. Empresse toi de nourrir un pauvre et renouvelle sans cesse ton intention, en invoquant Ya Allah, je ne fais ceci que dans l’unique but de te plaire.
  • Délaisse ton iPhone, GPS et gadgets inutiles, ils te divertissent et t’empêchent de cheminer vers les autres. Tu n’auras aucun regret. Ton gadget te fera arriver certainement à ta destination avant les autres, par le chemin le plus court, mais tu y seras seul. Tu ne pourras partager qu’avec d’autres smartphones, tes amis virtuels que tu ne connaitras jamais réellement.

 

 

 

Photos:

(١) Addicted to Travel_Crédit Jorge Quinteros_Flickr_CC

(٢) Echange Père et Fils_Crédit D. Archambault_CC_Flickr_CC

 

LAISSER UN COMMENTAIRE