PALESTINE, terre des Prophètes (AS)

PALESTINE, terre des Prophètes (AS)

« Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée Al-Harâm à la Mosquée Al-Aqsâ dont Nous avons béni l’alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant ».
(Coran, Sourate 17, verset 1).

Bienvenue en Palestine, le berceau de la civilisation, où l’Ouest rencontre l’Est, le Nord et le Sud, un lieu unique où la religion de l’unicité de Dieu a pris forme. Depuis des siècles, des millions de fidèles accourent vers cette terre sainte, pour se l’accaparer,  yaccomplir une visite pieuse, ou encore revivre l’Histoire. La Palestine a toujours été un lieu de rencontre des cultures, des religions et des empires. De nombreux sites sacrés et archéologiques se trouvent à l’intérieur des limites palestiniennes, à Jérusalem-Est, Bethlehem, Hébron, Naplouse et Jéricho.

(١) Jerusalem_CR.Gnuckx_CC

(١) La mosquée Al Aqsa – Jérusalem

 

 JERUSALEM, au coeur de la Cité sacrée

Al Quds As-sherif,  Jerusalem, connu sous le nom de Beit el Maqdis en arabe, est le centre pour les trois grandes religions monothéistes. Pour les Musulmans, Jérusalem est la troisième ville sacrée après La Mecque et Médine. Elle fut en effet fut la première Qibla, direction vers laquelle priaient les premiers musulmans, avant que Dieu ne révèle au prophète Mohammed (pbsl*),  de se tourner vers la Ka’ba (1). C’est l’un des endroits les plus fascinants que vous pourrez visiter sur terre. La diversité humaine y est frappante, différentes races, religions et origines ethniques y sont représentées. À une courte distance les uns des autres, vous pouvez trouver les musulmans en prosternation à la Mosquée Al-Aqsa, des chrétiens en prière dans l’église du Saint-Sépulcre, et des juifs au Mur occidental des Lamentations.

Al-Qods a un effet puissant sur ses visiteurs, une course rapide à travers les principaux sites touristiques ne lui ferait pas justice, donc prévoyez de rester un certain temps, et de voir quels effets elle pourrait avoir sur vous. L’architecture de Jérusalem reste en forme remarquable. Vous pourriez passer des jours (ou semaines) à vous perdre dans son labyrinthe de ruelles et de bazars animés. La vieille ville est entourée de vestiges des temps anciens et modernes.

Allah dit dans le Saint Coran : « Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée Al-Harâm à la Mosquée Al-Aqsâ dont Nous avons béni l’alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant (Coran, Sourate 17, verset 1).

Et dans un hadith, le prophète Mohammed (pbsl*) a dit: « Une prière dans la sainte mosquée vaut mieux que cinq cent prières partout ailleurs en dehors de La Mecque et Médine ».

Jérusalem est au centre de la célèbre vieille ville fortifiée, entourée de murs élevés, ses remparts faisant face au mont des Oliviers. La visite de la cité peut commencer par la porte de Damas, une des plus célèbres des huit portes de la ville. Depuis cette porte on peut accéder directement à l’esplanade des mosquées en prenant la rue qui traverse le souk al-Qatanin. On y découvre alors le Dôme du Rocher (Qubbat Al-Sakhra), le lieu où Abraham se trouva sur le point de sacrifier son fils Ismaïl (2). Le Dôme est construit sur le lieu où le Prophète Mohamed (pbsl*) est monté au ciel au-cours de son voyage nocturne (Al-Mi`râj) (3). De toute évidence, un site spectaculaire, avec ses éblouissantes mosaïques de tuiles bleues et son dôme doré qui vous laisse sans voix. A proximité, vous allez vivre le meilleur moment de votre visite, les premiers pas dans la mosquée sacrée d’Al-Aqsa sont inoubliables, imaginez un instant le nombre de prophètes qui sont passés par cet endroit. A cet instant, vous ne réalisez peut-être pas que vous vivez un moment magique de votre vie. Il est fortement recommandé au musulman de multiplier les actes d’adoration comme, la prière, l’invocation, l’évocation (Dhikr), la lecture du Coran, et l’I’tikâf (retraite spirituelle).

El Hâkim rapporte dans son recueil e-Sahîh que Sulaymân (psl**) implora trois faveurs au Seigneur des mondes ; il Lui demanda de lui offrir un règne qui n’incombe à aucune personne après lui, un jugement conforme au Sien, et de pardonner à quiconque se rend au Temple de Jérusalem uniquement pour y consacrer la prière.

Après cela, si l’on dispose d’un peu de temps, on peut faire un petit tour rapide au Musée islamique, créé en 1927, qui contient une collection d’anciens exemplaires du Saint Coran et des arabesques.

Un autre sentier touristique dans la vieille ville est celui de la Via Dolorosa, qui retrace le chemin de Croix du Christ. Ce sentier commence près de Lions Gate et termine à l’église du Saint-Sépulcre dans le quartier chrétien. L’Eglise du Saint-Sépulcre est considérée par les chrétiens comme le lieu de la crucifixion de Jésus-Christ, son ensevelissement et sa résurrection.

L’entrée de la porte des Immondices de la vieille ville, mène vers le Mur occidental, aussi connu sous le nom de Mur des Lamentations, le site sacré des juifs.

A l’Est de la vieille ville se trouve le mont des Oliviers, qui offre une magnifique vue panoramique, permettant de capturer au mieux la splendeur et la diversité de la ville sainte de Jérusalem.

A voir à Jérusalem : Mosquée Al-Aqsa – Dôme du Rocher – Mont des Oliviers – Portes de Jérusalem – Saint-Sépulcre – Via Dolorosa – Eglise de tous les Peuples – Abbaye de la Dormition – Le Coenaeculum – Tombeau de David – Eglise Saint-Pierre de Gallicante – Silwan – Al-Buraq Wall – Mur des Lamentations – Qubeiba – souks – Centres Culturels – Musées.

 

2- BETHLEHM, abrite l’église de la Nativité

Comme dans tous les pays chrétiens, la petite ville de Bethléem est très animée en décembre et janvier. En cette période de l’année, la ville vit au rythme des lumières des chants de Noël.

Il y a trois fêtes de Noël : le 25 décembre pour les catholiques d’après le calendrier grégorien; le 7 janvier pour les orthodoxes suivant l’ancien calendrier julien, et le 19 Janvier pour les orthodoxes arméniens.

Le 25 décembre les chrétiens (ou le 27 janvier pour les Grecs Orthodoxes) célèbrent la Fête des Bergers. Cette fête a lieu à Beit Sahour qui est à environ un kilomètre à l’est de Bethléem, considéré comme l’endroit où les bergers ont entendu la proclamation angélique.

 

3- GAZA, ville côtière, symbole mondial de la résistance contre l’Apartheid.

(٢) Free Gaza - Palestine_Cr. Rusty Stewart_CC

(٢) Free Gaza – Palestine

 

Gaza est situé au carrefour entre l’Afrique et l’Asie. La bande de Gaza a été un port de commerce et un centre culturel durant des milliers d’années. Célèbre pour ses belles plages, fruits de mer, et les trésors archéologiques. Alexandre le Grand conquit la bande de Gaza en 332 avant notre ère. Plus tard, les Romains disposèrent de cette place stratégique, et en 637, Gaza est devenu une partie de l’empire musulman naissant. Les Croisés l’ont envahi en 1100 et avant d’être défaits par Saladin en 1187. Les Ottomans ont pris le contrôle de Gaza en 1517 et sont restés au pouvoir pendant plus de 400 ans.

Quelques endroits incontournables :

  • La Grande Mosquée Omari (en hommage au deuxième calife Omar Ibn Khattab) construite au VIIe siècle sur le site d’un temple romain. Juste au coin de la mosquée se trouve le fameux souk de Dhahab, l’un des plus anciens marchés d’or au monde.
  • Des riches ressources archéologiques. On peut visiter ces sites archéologiques des ruines byzantines et voir de splendides mosaïques.
  • Le village des arts de l’artisanat. Une galerie magnifiquement conçue inspirée de l’architecture islamique traditionnelle, le village offre pour la broderie vente, du cuivre, des tapis et de la poterie.
  • La bande de Gaza renferme d’autres villes, telles que Khan Younes, Rafah, et à Deir Balah, riche en sites uniques culturels et historiques.

 

A voir à GAZA : La Grande Mosquée Omari – Le Fort de Napoléon – Qasr Al-Basha – Le Port Anthédon – Tell Umm Amer – le village des arts et de l’artisanat – L’Atelier de poterie – Khan Younes – Rafah – la zones côtières de Gaza.

 

4- HEBRON, la ville d’Al Khalil

(٣) Hébron_Cr.Orientalizing_CC

(٣) Hébron la cité d’Al Khalil

 

Situé au sud de Bethléem, Hébron est l’une des plus anciennes villes habitées en permanence dans le monde. L’histoire a révélé que les Cananéens vivaient à Hébron dès 2000 avant notre ère, et certains avancent qu’Adam et Eve vivaient à Hébron après leur expulsion du jardin d’Eden…

Hébron est une ville très appréciée par les musulmans, les chrétiens et les juifs. En effet à cet endroit se trouve le tombeau d’Abraham, Al-Khalil, l’amie intime de Dieu. La mosquée d’Abraham, domine le paysage du centre-ville. L’intérieur de la mosquée est splendide, avec ses couleurs et le reflet induit par la lumière du soleil qui traverse son sol de marbre et de pierre. Les grosses pierres symétriques dans les murs de la mosquée sont dans le style d’Hérode le Grand. Vif, coloré et créatif. Ce sont là les mots les plus couramment utilisés par les touristes pour décrire Hébron. La ville est aussi appréciée pour son paysage, ses champs de vignes, la poterie, la verrerie, le cuir et les tapis colorés.

A environ 3 kilomètres au nord du centre-ville se trouve le site Ilanim Beit, certains avancent que c’est l’endroit où un ange dit à Abraham et à Sarah qu’elle enfantera un fils, Isaac.

 

5- JENINE, au nord de la Cisjordanie, à seulement 26km de Nazareth.

Frontière des collines de Samarie, Jénine est une ville de caractère oriental, avec ses maisons construites sur les pentes d’une colline et entouré de jardins de caroube, de figuiers, de palmiers. Ce nom donné par les romains, est dérivé de Ganim Ein, qui signifie le printemps de Ganim, en référence aux sources abondantes de la région. Jénine a servi de station de transit sur la route du commerce, elle a été occupée par les Croisés en 1103, puis libérée par le chef musulman Salah Din Al-Ayyoubi (Saladin) en 1187 lors de la célèbre bataille de Hitteen.

 

6- JERICHO, la «plus ancienne ville dans le monde», également située à environ 240m sous le niveau de la mer.

(٤) Nabi Musa_JERICHO_Cr.Chalky Lives_CC

(٤) Nabi Musa à JERICHO

Yereha (parfum), le nom original de Jéricho, renvoie à sa prospérité et ce lien est également traduit dans le nom arabe de la ville, Ariha. La ville des palmiers, est la plus ancienne ville habitée sur Terre, datant de près de 12.000 années. Les fouilles dans les ruines de Tel-Al-Sultan ont permis d’identifier un peuplement datant d’au-moins 10.000 ans avant J-C. On y trouve une abondance de sources d’eau, et certains pensent que l’eau de source fraîche à Tel-el-Sultan est la raison de son peuplement ancien.

Parce que Yereha est à proximité de la mer Morte, qui elle se situe à près de 429 mètres sous le niveau de la mer, elle bénéficie d’un climat assez chaud tout au long de l’année. Les amateurs de randonnées pourront apprécier les belles vues panoramiques qu’offre le paysage de Jéricho, ainsi que les sites anciens, les monastères et le site majestueux du Palais de Hicham. Cette ruine magnifique déserte du calife omeyyade Hicham Ibn Abdul Malik a été achevée au VIIIe siècle. Il contient des bâtiments royaux, une mosquée, des fontaines et des sols en mosaïque surprenants. Un certain nombre d’objets ayant appartenu au palais de Hisham sont au Musée Rockfeller à Jérusalem.

Vous pouvez ensuite continuer votre aventure et découverte vers Nabi Musa (Prophète Moise). En effet, la route de Jérusalem-Jéricho était l’une des principales voies utilisées par les musulmans méditerranéens pour se rendre à la Mecque lors du pèlerinage. Le grand édifice, aux nombreux dômes qui abrite un mausolée était l’endroit à partir duquel les pèlerins pouvaient observer la vallée du Jourdain et apercevoir le Mont Nebo où (comme suggéré par la Bible) le tombeau de Moïse serait situé. En 1269 le sultan mamelouk Baybars al-Bunduqdari y construit un petit sanctuaire, dans le cadre d’une politique générale qu’il a adopté après avoir conquis des Croisés les villes et les régions rurales du Liban jusqu’à Hébron. Les sanctuaires ont été principalement consacrés à des prophètes bibliques et des compagnons du Prophète Mohammed (pbsl*).

 

7- NAPLOUSE – considérée comme la capitale économique de la Cisjordanie.

Naplouse, à environ 63 kilomètres au nord de Jérusalem, est la deuxième plus grande ville de Cisjordanie. La ville est en plein essor industriel et son centre commercial regorge de sites archéologiques et de ruines diverses. Les visiteurs sont particulièrement fascinés par le théâtre romain à proximité du cœur de la ville. Naplouse est connu dans le monde entier pour ses olives, huile d’olive, et les produits en bois d’olivier. Dans la vieille ville, on peut se promener pendant des heures à travers le souk et en profiter pour déguster les sucreries locales ou une part de knafeh (combinaison de fromage fondu, de grain broyé, et une sauce au miel sucré).

Le savon à l’huile d’olive de Naplouse est toujours réputé pour sa pureté et est exporté dans les marchés du Moyen-Orient et du monde entier. Plusieurs savonneries traditionnelles offrent des visites de leur processus de fabrication, qu’on peut ensuite utiliser dans un des bains turcs de la ville. Les toits de Naplouse et des villages environnants, tels que Kor, comprennent souvent un keyzan, un motif triangulaire qui est un climatiseur naturel, car il recueille et refroidit l’eau de pluie à l’intérieur de ses vases d’argile, il permet aussi à une personne de regarder à l’extérieur sans être vu.

 

RAMALLAH, capitale administrative de la Cisjordanie, située à 15 kilomètres au nord de Jérusalem.

Les habitants de Ramallah croyaient qu’Abraham (Ibrahim al-Khalil) était le protecteur de leur ville si bien que les traditions locales ont été fortement influencées par al-Khalil.

Vous pouvez visiter plusieurs sites archéologiques, comme :

  • Al-Krin’ah: Un site antique où l’on trouve les ruines de l’époque byzantine et du début de l’ère islamique.
  • Le site des canons: Ce site marque la position des canons qui ont frappé Ras al-Tahoneh. Les canons appartenaient à Ibrahim Pacha, fils de Mohammad Ali Pacha, qui sont entrés à Ramallah le 12 Avril 1834 au-cour d’une campagne militaire de grande envergure visant à démontrer sa puissance.
  • Des ruines d’une forteresse à Bir Zeit, une structure massive ottomane dans le village de Ras Karkar.

 

 

Notes :

(AS) : Alayhimou salam : paix sur eux

(*) pbsl : paix et bénédiction soient sur lui

(**) psl : paix sur lui

(1) Quand le Prophète ( bénédiction et salut soient sur lui) arriva à Médine en provenance de La Mecque, il se tournait vers Jérusalem pendant ses prières et il maintint cette pratique durant 16 ou 17 mois comme il est affirmé dans les deux Sahih (Al Bukhari et Muslim) sur la base d’un hadith de Bara ibn Azib (Puisse Allah l’Agréer) dans lequel il dit : « Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) priait en direction de Jérusalem durant 16 ou 17 mois. Il lui plaisait cependant  de pouvoir s’orienter vers la Maison ( Ka’ba), etc. « 

Par la suite , il reçut l’ordre de s’orienter vers la Ka’ba (la Maison sacrée à la Mecque). Ce qui s’atteste dans les propos du Très Haut : « Certes nous te voyons tourner le visage en tous sens dans le ciel. Nous te faisons donc orienter vers une direction qui te plaît. Tourne donc ton visage vers la Mosquée sacrée. Où que vous soyez, tournez-y vos visages. Certes, ceux à qui le Livre a été donné savent bien que c’ est la vérité venue de leur Seigneur. Et Allah n’est pas inattentif à ce qu’ ils font. » (Coran, Sourate 2, versets144).

 (2) Le passage coranique qui relate l’épisode où Abraham, après avoir reçu une révélation (wah’y manâmî) de la part de Dieu, était prêt à sacrifier son fils par amour pour Dieu. Voici ce qu’on y lit : « Et il [= Abraham] dit : « Je pars vers mon Seigneur, Il me guidera. Seigneur, donne-moi (une progéniture) du nombre des pieux. » Nous lui donnâmes la bonne nouvelle d’un garçon longanime. Ensuite, quand celui-ci eut atteint (l’âge de) l’accompagner, (Abraham lui) dit : « O mon fils, je vois en songe que je suis en train de t’immoler. Vois donc ce que tu en penses. » Il dit : « O mon père, fais ce qui t’est ordonné ; tu me trouveras, si Dieu le veut, du nombre des patients. » Puis, lorsque tous deux se furent soumis et qu’il l’eut mis sur le front, voilà que Nous l’appelâmes : « O Abraham, tu as confirmé le songe. » C’est ainsi que Nous récompensons les bienfaisants. C’était là l’épreuve manifeste. Et nous le rachetâmes d’une grande immolation. Et Nous perpétuâmes dans la postérité (cette parole) : « Paix soit sur Abraham ! » Ainsi récompensons-Nous les bienfaisants. Il était du nombre de Nos serviteurs croyants » (Coran, Sourate 37, versets 99-111)

 (3) Voyage Nocture : « Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée Al-Harâm à la Mosquée Al-Aqsâ dont Nous avons béni l’alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C’est Lui, vraiment, qui est l’Audient, le Clairvoyant ».

(Coran, Sourate 17, verset 1).

Photos:

(١) Dôme du Rocher – Jérusalem, CR.Gnuckx_Flickr_CC

(٢) Free Gaza – Palestine, Cr. Rusty Stewart_Flickr_CC

(٣) Hébron la cité d’Al Khalil, Cr.Orientalizing_Flickr_CC

(٤) Nabi Musa à JERICHO, Cr.Chalky Lives_Flickr_CC

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE